John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Épissage alternatif des ARN prémessagers dans le cancer : impact fonctionnel, mécanismes moléculaires et espoirs thérapeutiques Volume 93, numéro 9, Septembre 2006

Auteurs
Groupe ARN, Département de microbiologie et d’infectiologie, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke, Sherbrooke, Québec, Canada J1H 5N4
  • Mots-clés : cancer, épissage alternatif, oncogènes, mutations, apoptose, protéines SR, protéines hnRNP
  • Page(s) : 909-19
  • Année de parution : 2006

La quasi-totalité des pré-ARN messagers (pré-ARNm) émanant de nos 25 000 gènes sont épissés afin de produire les ARN messagers (ARNm) qui sont traduits en protéines. Pour une majorité de gènes, l’épissage alternatif permettra de diversifier cette production en façonnant des ARNm différents à partir du même pré-ARNm. Les cellules cancéreuses présentent souvent des dérèglements de l’épissage alternatif affectant des gènes associés à la prolifération cellulaire, à la progression tumorale et à la résistance à l’apoptose. Certaines de ces perturbations sont causées par des mutations aux sites d’épissage et leurs éléments de contrôle, tandis que d’autres sont provoquées par des changements dans l’expression des protéines contrôlant la sélection des sites d’épissage. Les défis actuels consistent à répertorier la richesse fonctionnelle engendrée par l’épissage alternatif et à définir l’ampleur des dérèglements d’épissage dans diverses catégories de cancers. La découverte de molécules pouvant reprogrammer l’épissage alternatif permet d’entrevoir des applications innovatrices en thérapie du cancer.