John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Différents rôles de la TEP-TDM en sénologie : mise au point Volume 96, numéro 11, novembre 2009

Auteurs
Service de médecine nucléaire, Pôle imagerie cancérologie « PIC », hôpital Saint-Louis, Assistance publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP), 1, avenue Claude-Vellefaux, 75475 Paris cedex 10, France, Service d’oncologie médicale et unité des maladies du sein, hôpital Saint-Louis, Assistance publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP), 1, avenue Claude-Vellefaux, 75475 Paris cedex 10, France

Après une présentation de la technique TEP-TDM, les auteurs montrent le rôle de cette imagerie aux différentes étapes de la prise en charge du cancer du sein. La place de nouveaux traceurs comme la 18F-fluorothymidine (FLT) (marqueur de la prolifération cellulaire), le 18F-fluoroestradiol (FES) (marqueur des récepteurs aux estrogènes) et le fluorure de sodium (FNA) (marqueur de la matrice osseuse) est également évoquée. En raison de la résolution spatiale limitée de la TEP (environ 5–6 mm) et de la faible prévalence des métastases pour un cancer du sein de petite taille, la TEP-TDM au 18F-FDG n’est pas indiquée pour effectuer le bilan d’extension des petites tumeurs (T ≤ T1). Elle ne peut notamment pas se substituer à la technique du ganglion sentinelle. En revanche, en cas de tumeur plus volumineuse et/ou de cancer inflammatoire, la TEP-TDM peut apporter des informations déterminantes en détectant un envahissement ganglionnaire au niveau de l’étage III de Berg ou en sus-claviculaire ou au niveau de la chaîne mammaire interne et en décelant des métastases à distance. Ainsi, pour ces tumeurs, le résultat de la TEP-TDM est susceptible d’entraîner une modification du plan de traitement initial. Cet examen est également très performant devant une suspicion de récidive locale ou à distance et afin d’établir le bilan corps entier d’une récidive confirmée. De nombreuses études montrent par ailleurs que la TEP 18F-FDG pourrait être utilisée pour l’évaluation de la réponse à la chimiothérapie (en phase néoadjuvante et/ou métastatique). Ainsi, en répondant à un ensemble d’objectifs cliniques, la TEP-TDM devient progressivement un examen incontournable en sénologie.