John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

De nouvelles sondes peropératoires à l’essai pour la chirurgie du ganglion sentinelle Volume 93, numéro 4, Avril 2006

Auteurs
Service de gynécologie-obstétrique, Hôpital Civil, 1 place de l’Hôpital, 67091 Strasbourg Cedex, Institut pluridisciplinaire Hubert-Curien (IPHC) UMR 7178, CNRS-IN2P3 et ULP. BP 28 Cro, 23, rue du Loess, 67037 Strasbourg Cedex 02
  • Page(s) : 420-1
  • Année de parution : 2006

Pour accroître les performances de la procédure sentinelle dans la chirurgie des tumeurs lymphophiles (mammaires, vulvaires, mélanomes…), plusieurs équipes travaillent actuellement sur l’optimisation des sondes peropératoires pour la recherche des ganglions radiomarqués. La détection des ganglions sentinelles repose sur l’utilisation de matériaux permettant de classer les sondes en deux catégories : les sondes à semi-conducteurs et les sondes à cristaux scintillants. Toutes deux convertissent les rayons gamma émis par le technétium 99m ( 99mTc) retenu par le ganglion sentinelle en électrons par effet photoélectrique et en extraient un signal exploitable. La qualité du blindage, la collimation et la production du signal électrique varient pour chaque sonde. La performance d’une sonde est déterminée par son pouvoir séparateur, sa sensibilité et sa maniabilité.