John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Chirurgie sus-mésocolique des cancers de l’ovaire : techniques et résultats Volume 96, numéro 12, décembre 2009

Auteurs
Centre Oscar-Lambret, Département de cancérologie gynécologique, 3, rue Frédéric-Combemale, BP 307, 59020 Lille cedex, France, Hôpital Jeanne-de-Flandre, Service de gynécologie obstétrique, avenue Eugène-Avinée, 59037 Lille, France, Centre Oscar-Lambret, Département d’oncologie médicale, 3, rue Frédéric-Combemale, BP 307, 59020 Lille cedex, France, Centre Oscar-Lambret, Département d’imagerie, 3, rue Frédéric-Combemale, BP 307, 59020 Lille cedex, France, Institut Gustave-Roussy, Service de cancérologie gynécologique, 39, rue Camille-Desmoulins, 94805 Villejuif, France

La chirurgie sus-mésocolique est une chirurgie complexe et délicate qui n’est à envisager que lorsque l’on pense qu’elle contribuera à obtenir une cytoréduction macroscopiquement complète, seule condition pour avoir un impact positif sur la survie. Les procédures chirurgicales les plus courantes sont discutées ici, incluant leurs morbidités et leur prise en charge spécifique. Toutefois, cette chirurgie de cytoréduction dans le cancer de l’ovaire n’est pas qu’une succession de procédures opératoires. Elle s’applique à une patiente dont l’état général est souvent altéré par une maladie avancée, état qui va peser sur la morbidité finale des gestes réalisés. Elle nécessite souvent des compétences techniques particulières, et des renforts spécialisés sont parfois indispensables. C’est dire si la prise en charge globale de ce type de patiente relève de structures spécialisées, avec des équipes entraînées, qui seront à même de sélectionner et de gérer au mieux les candidates à ces traitements.