John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Chimiothérapie de première ligne des adénocarcinomes ovariens de stades avancés Volume 96, numéro 12, décembre 2009

Auteurs
Institut Gustave-Roussy, Comité de gynécologie, 39, rue Camille-Desmoulins, 94805 Villejuif, France

Le traitement des adénocarcinomes ovariens de stades évolués, les plus fréquents, associe chirurgie et chimiothérapie. Le protocole standard actuel associe le carboplatine et le paclitaxel. Malgré ce traitement, les rechutes sont fréquentes, et le pronostic reste donc très réservé. Les axes de recherche actuels visent à la fois à améliorer l’efficacité des traitements et à diminuer leur toxicité. Ainsi, les différents essais se sont intéressés à l’utilisation d’autres cytotoxiques ayant fait preuve d’efficacité dans le cadre des rechutes soit en bithérapie, soit en association au standard actuel, ou à l’administration de la chimiothérapie par voie intrapéritonéale (IP). Ils ont également exploré la possibilité de poursuivre la séquence thérapeutique par un traitement de maintenance ou de consolidation. Comme pour de nombreuses pathologies cancéreuses, les thérapies ciblées, notamment les antiangiogéniques, représentent un espoir d’amélioration de l’efficacité de la prise en charge thérapeutique des cancers de l’ovaire.