John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Carcinome épidermoïde de la verge Volume 85, numéro 9, Septembre 1998

Auteurs
  • Mots-clés : cancer de la verge, carcinome épidermoïde, curiethérapie, chimiothérapie, facteurs pronostiques.
  • Page(s) : 773-84
  • Année de parution : 1998

Le carcinome épidermoïde est la tumeur la plus fréquente de la verge. Il s’agit d’une néoplasie rare en Occident, qui touche l’homme en général après 60 ans.on évolution est locorégionale avec un pronostic réservé lorsque les ganglions satellites sont envahis. Les facteurs étiologiques sont débattus, mais le rôle du papillomavirus humain, du tabac, du manque d’hygiène et du phimosis semble établi. Le traitement chirurgical apporte le meilleur contrôle tumoral mais est un geste mutilant. Les traitements conservateurs (laser, radiothérapie, et surtout curiethérapie…) constituent une alternative thérapeutique séduisante. Le traitement optimal des aires ganglionnaires reste un domaine controversé. Les facteurs pronostiques péjoratifs de cette pathologie sont l’atteinte ganglionnaire, celle du corps caverneux et la faible différenciation histologique. Les protocoles de polychimiothérapie moderne permettent d’obtenir des réponses dans plus de la moitié des cas, mais celles-ci sont transitoires et ne permettent pas de guérir les patients métastatiques. Cet article présente les principales données concernant l’étiologie, les caractéristiques cliniques, les moyens diagnostiques, les facteurs pronostiques et les différentes modalités thérapeutiques dans ce type de tumeur.