John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Cancer du sein surexprimant l’oncoprotéine Her2/Neu : comment prescrire le trastuzumab (Herceptin ®) en situation adjuvante ? Volume 93, numéro 10, Octobre 2006

Auteurs
Département d’Oncologie-Radiothérapie, CRLCC Oscar-Lambret 3 rue Frédéric-Combemale, 59020 Lille, AP-HP, Hôpital Tenon, Cancer-Est, Paris, CLRCC, Institut Bergonié, Bordeaux, CRLCC Val d’Aurelle-Paul Lamarque et Inserm, EMI 0227, Montpellier
  • Mots-clés : trastuzumab, HER2, cancer du sein, traitement adjuvant
  • DOI : 10.1684/bdc.2006.0032
  • Page(s) : 991-9
  • Année de parution : 2006

Les avancées enregistrées avec le trastuzumab (Herceptin ®), anticorps monoclonal humanisé et dirigé contre l’antigène Her2, est un modèle de développement d’un traitement ciblé innovant dans le domaine de la cancérologie. Les essais de phase I ont permis de déterminer les modalités d’administration de ce médicament en clinique. Son association avec les taxanes a été ensuite validée en phase métastatique. En moins de 10 ans, il est passé de la phase I à son indication incontournable en situation adjuvante. Les deux schémas d’administration décrits en situation adjuvante utilisent soit la chimiothérapie (comprenant un taxane) et le trastuzumab en concomitant (essais nord-américains, BCIRG, FinHer), soit un schéma séquentiel où le trastuzumab est commencé après la fin de la chimiothérapie (essai Hera). Les points forts et les incertitudes sur l’association du trastuzumab, de la chimiothérapie et de la radiothérapie sont discutés dans cet article.