John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

Antécédents de dépistage cytologique chez les patientes traitées pour cancer infiltrant du col de l'utérus Volume 89, numéro 2, Février 2002

Objectif : Notre but est d'évaluer si la gravité des facteurs de pronostic des cancers infiltrants du col de l'utérus actuellement observés témoigne d'un changement épidémiologique avec apparition de formes d'évolution rapide échappant au dépistage. Population : 219 cancers infiltrants du col de l'utérus traités de 1988 à 1999 dans un service de gynécologie oncologique. Méthode : Les facteurs de pronostic des cancers ont été étudiés et comparés à ceux de séries traitées dans le même service sur une période antérieure entre 1975 et 1980. Les antécédents cytologiques de chaque patiente ont été recherchés et les résultats des frottis ont été analysés. Résultats : Les cancers traités au cours des douze dernières années ont des facteurs de pronostic plus sévères que ceux traités au cours de la période de référence. Cette évolution est marquée par une progression des stades avancés au moment du diagnostic de + 10,2 %, une augmentation de la fréquence de l'envahissement ganglionnaire des stades proximaux de + 13,4 % et un doublement du taux des adénocarcinomes. Cependant, une modification de l'histoire naturelle des cancers du col n'a pas été démontrée. Seules 42 % des patientes ont bénéficié d'un dépistage cytologique dans leurs antécédents et les diagnostics faits au stade I sont significativement plus fréquents dans ce groupe. Des améliorations restent à apporter dans la qualité des prélèvements et de la prise en charge des frottis anormaux.

Illustrations

Ouvrir l'onglet