John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Angiogenèse et cancer bronchique Volume 94, supplément 5, numéro spécial, juillet 2007

Auteurs
Service de Pneumologie, Hôpital de la Croix-Rousse, 69317 Lyon Cedex 04
  • Mots-clés : cancer bronchique, angiogenèse, thérapeutique ciblée
  • DOI : 10.1684/bdc.2007.0349
  • Page(s) : 220-31
  • Année de parution : 2007

L’approche thérapeutique consistant à cibler la vascularisation tumorale constitue l’une des principales voies actuellement explorées dans le traitement des cancers bronchiques, pour lesquels les marqueurs de l’angiogenèse tumorale ont en règle une signification pronostique défavorable. Les molécules développées ciblent majoritairement la voie du vascular endothelial growth factor (VEGF), soit comme le bevacizumab en empêchant sa fixation sur son récepteur, soit en bloquant l’action du récepteur au niveau des cellules endothéliales. Le bevacizumab combiné à la chimiothérapie de première ligne a ainsi montré sa supériorité par rapport à la chimiothérapie seule dans les cancers bronchiques non à petites cellules avancés, validant ainsi le concept de traitement anti-angiogénique associé à un traitement cytotoxique. De nombreuses molécules inhibant l’activité tyrosine kinase des récepteurs du VEGF sont en cours de développement, montrant en phase II une activité en monothérapie et surtout en combinaison avec la chimiothérapie. La toxicité des traitements anti-angiogéniques dans le cancer bronchique n’est pas négligeable avec, particulièrement, la possibilité de survenue d’une nécrose et d’une excavation tumorale, exposant à un risque d’hémoptysie fatale et impliquant une sélection attentive des patients. La meilleure connaissance du processus de l’angiogenèse et des marqueurs d’efficacité du traitement permettra d’optimiser dans le futur cette importante approche thérapeutique.