John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Actualités en oncologie nucléaire Volume 86, numéro 1, Janvier 1999

Auteurs
Service de médecine nucléaire, Centre Jean-Perrin, 63011 Clermont-Ferrand.
  • Page(s) : 57-64
  • Année de parution : 1999

Les applications oncologiques de la médecine nucléaire font l'objet depuis peu d'une rapide expansion. Ce mouvement ne résulte pas de l'apparition soudaine d'une technique révolutionnaire, mais plutôt d'une conjonction de progrès qui a vu plusieurs techniques poindre ou arriver à maturité presque en même temps. La médecine nucléaire repose sur deux piliers principaux qui sont d'une part la radiopharmaceutique, d'autre part le détecteur. La possibilité de radiomarquer des molécules d'intérêt biologique offre un immense potentiel à la médecine nucléaire, mais la lenteur apparente des progrès a souvent laissé se développer une frustration de l'utilisateur, voire même un certain scepticisme du clinicien. Pourtant les peptides radiomarqués sont désormais bel et bien sur le marché, ainsi que des anticorps marqués au technétium-99m (Tc-99m). Les applications thérapeutiques, traitement palliatif ou traitement ciblé par radio-immunothérapie, sont également en train de devenir une réalité.