John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Actualités en information médicale en cancérologie Volume 89, numéro 1, Janvier 2002

Auteur
Département d'information médicale, Centre Eugène-Marquis, BP 6279, 35062 Rennes.

L'implantation du PMSI conduit à l'indexation de tous les dossiers médicaux des hôpitaux publics et privés français, selon un modèle et des nomenclatures uniques. Au-delà de l'utilisation budgétaire se constituent ainsi d'énormes bases de données, dont l'exploitation statistique est débutante. Les premiers résultats sont prometteurs en cancérologie : par exemple, la part du cancer est estimée à 8 % de l'activité des établissements, deux fois sur cinq le séjour concerne un patient de 65 ans ou plus, des différences de pratique dans la chirurgie du sein sont mises en évidence, l'estimation de l'incidence du mélanome est proche des données des registres. Cependant, l'exploitation épidémiologique se heurte encore à la couverture insuffisante de la radiothérapie, à l'impossibilité de dénombrer les individus et à la qualité médiocre des données. À court terme, la possibilité de chaîner les séjours d'un patient, la mise en place de la classification commune des actes médicaux (CCAM), la réforme du contrôle de qualité et la diffusion de recommandations de codage sont susceptibles de faire du PMSI l'un des outils de suivi de la charge du cancer pour le système de santé. Par ailleurs, l'effeuillage progressif (EfP) apporterait une description des pathologies prises en charge plus fine que les groupes homogènes de malades.