John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Utilisation des paramètres érythrocytaires Sysmex dans un cas d’hémolyse sévèreParamètres érythrocytaires Sysmex et hémolyse Volume 73, numéro 6, Novembre-Décembre 2015

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
1 Laboratoires d’hématologie et de biochimie, Hôpital Pasteur, Nice, France
2 Service de médecine interne, Hôpital de l’Archet I, Nice, France
  • Mots-clés : XE 5000®, globules rouges optiques, GR-He, anémie hémolytique auto-immune, agglutinines froides
  • DOI : 10.1684/abc.2015.1093
  • Page(s) : 729-32
  • Année de parution : 2015

Nous rapportons un cas d’anémie hémolytique auto-immune sévère avec agglutinines froides particulièrement complexe du fait de la conjugaison de plusieurs anomalies de mesure. Ce cas clinique illustre l’utilité des derniers paramètres disponibles dans la technologie Sysmex, en particulier : les globules rouges mesurés en optique (GR-O), l’équivalent mesuré de la TCMH (GR-He) et le volume érythrocytaire le plus fréquent (R-MFV). Le nombre de globules rouges est corrigé en remplaçant les globules rouges en impédance par les globules rouges optiques. L’hématocrite est rectifié par la formule suivante : (GR-O x R-MFV)/1 000 (qui remplace le VGM). L’hémoglobine libre plasmatique est incluse dans l’hémoglobine mesurée par l’automate, mais cette hémoglobine est non fonctionnelle pour l’oxygénation tissulaire. De ce fait, l’hémoglobine doit être corrigée pour correspondre à l’hémoglobine intraérythrocytaire à l’aide du GR-He selon la formule suivante : (GR-He x GR-O)/10.