John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

Syndrome de Sézary et leucémie lymphoïde chronique, une association rare Volume 61, numéro 1, Janvier - Février 2003

Illustrations

Ouvrir l'onglet

Monsieur B., 74 ans, ancien ouvrier dans une mine de potasse ayant dans ses antécédents une hypercholestérolémie et une hernie discale opérée, est hospitalisé dans le service de dermatologie afin d'établir le diagnostic étiologique d'un érythème diffus prurigineux. L'interrogatoire retrouve l'apparition de lésions desquamatives des doigts 3 ans auparavant, puis la survenue d'une plaque érythémateuse de la cheville, de taille progressivement croissante et enfin, depuis 5 mois, un prurit généralisé avec extension des lésions érythémateuses à l'ensemble du corps. à l'admission, l'examen clinique révèle chez ce patient en bon état général, une discrète hépatomégalie sans splénomégalie et plusieurs adénopathies. L'examen dermatologique montre une érythrodermie d'intensité modérée. Le bilan biochimique d'admission est normal, sans syndrome inflammatoire (VS, fibrinogène et CRP normaux). Les sérodiagnostics VIH-1 et VIH-2 (virus de l'immunodéficience humaine 1 et 2), ainsi qu'HTLV-1 (human T cell lymphotropic virus) sont négatifs. Le bilan hématologique est normal excepté une discrète hyperleucocytose (10,18 G/L) avec une lymphocytose à 4,17 G/L sans particularité morphologique.