John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

Résistance aux antibiotiques de souches isolées d’infections urinaires communautaires entre 2007 et 2011 à Guelma (Algérie) Volume 70, numéro 6, Novembre-Décembre 2012

Les infections urinaires constituent un véritable problème de santé publique. Elles représentent un motif fréquent de consultation, car elles entraînent une prescription importante et parfois inappropriée d’antibiotiques. Il s’agit d’une étude rétrospective qui a porté sur 1 334 malades entre octobre 2007 et février 2011. Les entérobactéries représentent 85 % des bactéries isolées, avec prédominance d’ Escherichia coli (60 %). Les bactéries à Gram positif ne représentent que 11 %. Le taux de résistance acquise le plus élevé d’ Escherichia coli a été observé avec l’ampicilline (70 %). Cette étude sans précédent à Guelma a permis d’avoir une idée sur les taux de résistance aux antibiotiques des principales bactéries impliquées dans les infections urinaires, d’où l’importance d’une action de sensibilisation au bon usage des antibiotiques couplée à une surveillance afin de maîtriser la diffusion de ces résistances.