John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Nouvelles utilisations des biomarqueurs pour le dépistage et le diagnostic de la pré-éclampsie Volume 75, numéro 3, Mai-Juin 2017

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
1 Département des laboratoires cliniques, Cliniques universitaires Saint-Luc et Université catholique de Louvain, Bruxelles, Belgique
2 Pôle de recherche en endocrinologie, diabète et nutrition, Institut de recherche expérimentale et clinique, Cliniques universitaires Saint-Luc et Université catholique de Louvain, Bruxelles, Belgique
* Tirés à part

La pré-éclampsie qui affecte approximativement 2 % des grossesses est une cause majeure de morbidité et de mortalité maternelles et périnatales. La pathogenèse de la pré-éclampsie est de mieux en mieux comprise et de nombreux biomarqueurs ont ainsi pu être identifiés. L’utilisation de ces biomarqueurs en routine à des fins de diagnostic et de stratification du risque de pré-éclampsie chez les patientes suivies en consultations d’obstétrique, est un sujet d’actualité et de plus en plus rapporté dans la littérature. L’utilisation combinée des biomarqueurs, des données de l’anamnèse et de l’échographie obstétricale permet d’établir une estimation du risque au premier trimestre ainsi que plus tardivement. Une meilleure appréhension de ce risque permettrait un meilleur suivi obstétrical des patientes et la réduction de l’apparition de complications délétères pour celles-ci et pour le bien-être fœtal.