John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

Micropuces à protéines et médecine personnalisée Volume 69, numéro 1, Février 2011

Illustrations

Ouvrir l'onglet

Au cours de ces 10 dernières années, la technique des micropuces à ADN a atteint une performance analytique d’une grande robustesse permettant son utilisation pour l’analyse globale du transcriptome ou pour le dépistage de milliers de polymorphismes mono-nucléotidiques en une seule expérience. Cette technique a permis aux scientifiques de corréler la signature d’expression génique avec le développement de maladies, de dépister des mutations spécifiques d’une maladie et de traiter les patients selon leur profil génétique ; cependant, les protéines et leurs nombreuses fonctions en sont la clé réelle. Il est nécessaire d’améliorer non seulement la connaissance de la fonction des protéines et de leur quantité produite, mais également celle de leur rôle dans le développement des maladies. Il a été montré que la concentration des protéines reflète l’état physiologique ou pathologique d’un organe, d’un tissu ou des cellules beaucoup plus directement que l’ADN, et que le profil d’expression protéique pouvait en fait être réalisé avec la technique des micropuces à protéines ne nécessitant seulement qu’une faible quantité d’échantillon. Les micropuces à protéines sont devenues des outils solides pour la recherche fondamentale et la recherche appliquée, et les premières puces ont déjà pénétré le marché du diagnostic in vitro. Cette revue est centrée sur l’utilisation de ces puces pour la découverte et la validation de biomarqueurs pour le diagnostic des maladies ainsi que sur leur utilisation dans le domaine de la médecine personnalisée. Avec une faible quantité d’échantillon, les micropuces à protéines sont maintenant des outils de recherche fiables pour le criblage de nombreux paramètres et ont un immense potentiel dans le cadre du diagnostic et de la médecine personnalisée.