John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Métabolomique et spectrométrie de masse : de nouvelles perspectives en analyse biomédicale Volume 73, numéro 1, Janvier-Février 2015

Illustrations

  • Figure 1
Auteurs
1 Département de biochimie et génétique, CHU d’Angers, Angers, France
2 Laboratoire de biologie et de recherche pédiatriques, American Memorial Hospital, CHU de Reims, Reims, France
* Tirés à part

La métabolomique désigne l’approche intégrative consistant à analyser de façon globale l’ensemble des petites molécules (métabolites) d’un système biologique (appelé « métabolome »). L’objectif principal de la métabolomique en médecine est la découverte de biomarqueurs métaboliques des maladies. La spectrométrie de masse (MS) couplée à la chromatographie en phase gazeuse ou liquide fait partie des techniques analytiques majeures utilisées en métabolomique. Cela étant, l’approche holistique requise par la métabolomique nécessite de très bonnes performances analytiques (colonne chromatographique et équipement de MS) et des stratégies de validation non conventionnelles. Le déroulement de l’analyse métabolomique peut être articulé en trois parties : préparation des échantillons, acquisition des données de MS et traitement associé, et enfin analyse statistique. Le traitement des données « brutes » (obtenues après l’acquisition en MS) est requis afin de normaliser les conditions chromatographiques, et de mener à bien la quantification des signaux de MS. Ces signaux résultant du traitement peuvent être identifiés ultérieurement. L’analyse statistique comprend typiquement des méthodes supervisées et non supervisées. Les méthodes supervisées tirent parti de la connaissance préalable de la variable-réponse (par exemple, cas/témoin) pour construire le modèle explicatif, tandis que les méthodes non-supervisées n’utilisent pas cette information. Lorsque l’étude est axée sur un sous-ensemble particulier de métabolites, une analyse métabolomique ciblée peut être une alternative intéressante à l’approche holistique, dans la mesure où elle peut donner accès à une quantification absolue et peut revenir moins cher.