John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Les phéromones : un moyen de communication sous-estimé dans l’espèce humaine Volume 61, numéro 3, Mai 2003

Auteur
22, rue Balay, 42000 Saint-Étienne jacfreyfree.fr
  • Mots-clés : phéromone, olfaction, récepteur olfactif, signal non verbal, système HLA
  • Page(s) : 275-8
  • Année de parution : 2003

Les phéromones sont des molécules, principalement des acides aliphatiques, à odeur perceptible ou non, reconnues par des récepteurs spécifiques dont la stimulation provoque des réactions neuroendocriniennes et agit sur le comportement individuel. Les récepteurs olfactifs sont sous-exprimés chez l’homme, 70 % des gènes sont devenus des pseudogènes non fonctionnels. Cependant leur fonction résiduelle a été testée et est capable de produire des émotions correspondant à un signal non verbal pouvant entrer dans les interactions sociales. Dans la présente étude, nous avons revu l’état des connaissances sur les récepteurs olfactifs. Ils appartiennent à la famille des protéines G et leur signal est transmis vers l’axe hypothalamo-hypophyso-gonadique. Les signaux olfactifs liés aux groupes HLA sont référencés en tenant compte d’expériences récentes. Les hypothèses physiopathologiques sont examinées en considérant des études dans l’anorexie mentale et la maladie d’Alzheimer.