John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

La protéine S-100beta : un nouveau marqueur biologique de pathologie cérébrale Volume 57, numéro 3, Mai - Juin 1999

Illustrations

Ouvrir l'onglet

  • Auteur(s) : J.-L. Beaudeux, L. Dequen, M.-J. Foglietti , Laboratoire de biochimie C, Hôpital La Pitié, 83, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris
  • Mots-clés : Protéine S-100beta – Système nerveux central – Pathologie cérébrale – Mélanome.
  • Page(s) : 261-72
  • Année de parution : 1999

La protéine S-100beta est une holoprotéine dimérique de 21 kDa dont la sous-unité beta est synthétisée de façon quasi exclusive par les cellules gliales et les cellules de la gaine de Schwann. Ses fonctions biologiques fixant le calcium sont peu documentées ; elle apparaît mutifonctionnelle, exerçant des fonctions intracellulaires (maintien du cytosquelette, transduction de signaux, métabolisme énergétique,...) et extracellulaire (communication intercellulaire). Sa concentration plasmatique est très faible (< 0,15 mug/l) ; elle est augmentée lors d’une hyperexpression cellulaire de la protéine (trisomie 21, maladie d’Alzheimer, mélanome,...) ou après une lyse cellulaire consécutive à une souffrance du tissu cérébral, d’origine traumatique ou vasculaire. En particulier, le dosage de la protéine S-100beta plasmatique est proposé pour suivre biologiquement l’apparition et l’évolution de complications neurologiques intervenant au décours d’interventions chirurgicales.