John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

La pharmacogénétique ou la promesse d’une médecine personnalisée : variations du métabolisme et du transport des médicaments Volume 62, numéro 5, Septembre-Octobre 2004

Auteurs
Laboratoire de biochimie et de biologie moléculaire, Hôpital Calmette, CHRU de Lille et EA2679, Faculté de médecine / pôle recherche, Lille, Service de biochimie générale, oncologie moléculaire et pharmacogénétique, Hôpital européen Georges Pompidou, Paris et Inserm U490, Toxicologie Moléculaire, Paris, D. Allorge.
  • Mots-clés : pharmacogénétique, polymorphisme génétique, métabolisme, médicament
  • Page(s) : 499-511
  • Année de parution : 2004

La réponse aux médicaments est souvent variable d’un individu à l’autre, ce qui rend parfois leur utilisation difficile. En France, l’incidence des hospitalisations dues à des accidents médicamenteux est estimée à 3,2 % par an, pour un coût global annuel d’environ 320 millions d’euros. Des facteurs génétiques affectant la pharmacocinétique et la pharmacodynamie des médicaments expliquent en partie cette variabilité interindividuelle. La pharmacogénétique étudie l’ensemble des mécanismes d’origine génétique intervenant dans la réponse aux médicaments et a pour but ultime l’optimisation des traitements médicamenteux, tant en termes d’efficacité que de sécurité d’emploi. De nombreux polymorphismes génétiques affectant les gènes codant pour des enzymes, des transporteurs et des récepteurs ont été décrits et leurs conséquences sur la biodisponibilité et l’effet d’un grand nombre de médicaments ont été élucidées. À travers l’exemple des variations du métabolisme et du transport des médicaments, cette revue définit les objectifs de la pharmacogénétique, les bases moléculaires des variations interindividuelles de réponse aux médicaments et les méthodes qui permettent de déterminer ou de prédire si un individu présente un risque particulier d’inefficacité ou de toxicité vis-à-vis de certains médicaments. Quelques exemples d’applications cliniques permettent d’illustrer l’intérêt de ces tests pharmacogénétiques pour la prise en charge thérapeutique des patients. La validation clinique d’un grand nombre de tests pharmacogénétiques et la mise au point de nouvelles technologies très performantes de génotypage (PCR en temps réel, puces à ADN) devraient rapidement contribuer à un développement accru de la pharmacogénétique dans la pratique médicale courante, avec la perspective d’une individualisation des traitements médicamenteux.