John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Évaluation d’une méthode de dosage direct du LDL-cholestérol et de son impact potentiel en termes de prise en charge thérapeutique Volume 72, numéro 5, Septembre-Octobre 2014

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
1 Laboratoire de biochimie, Hôpital G&R, Laennec Centre hospitalier et universitaire de Nantes, Saint-Herblain, France
2 Biostatistiques, pharmacoépidémiologie et mesures subjectives en santé, Université de Nantes, UFR des sciences pharmaceutiques et biologiques, Nantes, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : LDL-cholestérol calculé, LDL-cholestérol mesuré, formule de Friedewald, recommandations HAS
  • DOI : 10.1684/abc.2014.0990
  • Page(s) : 593-8
  • Année de parution : 2014

La valeur de LDL-cholestérol est un des critères retenus par la Haute autorité de santé (HAS) dans la prise en charge des patients en prévention primaire et secondaire dans l’objectif de diminuer la mortalité cardiovasculaire. À ce titre, des préconisations ont été établies, basées sur des objectifs de LDL-cholestérol à atteindre. Actuellement en France, la détermination du LDL-cholestérol est majoritairement réalisée par la formule de Friedewald dont les limites sont bien connues. Cependant, des méthodes fiables de dosage de LDL-cholestérol existent. Nous avons comparé les résultats de LDL-cholestérol calculé et mesuré obtenus chez 444 patients normotriglycéridémiques, notamment en ce qui concerne le classement par rapport aux seuils fixés par l’HAS. La corrélation entre les deux méthodes est tout à fait correcte, mais on observe une différence significative (p < 0,0001) entre les valeurs calculées et mesurées de LDL-cholestérol. D’autre part, dans 17 % des cas, le classement des sujets va être différent, avec de façon majoritaire une surestimation du LDL-cholestérol calculé par rapport au LDL-cholestérol mesuré, cette surestimation étant non proportionnelle. En effet, plus les valeurs de LDL-cholestérol mesurées sont élevées, plus la différence calculée-mesurée est importante. La différence de classement est particulièrement importante lorsque les sujets présentent entre 1 et 3 facteurs de risque cardiovasculaires où l’objectif de LDL-cholestérol à atteindre se situe entre 1,3 et 1,9 g/L. La prise en charge des patients par hypolipémiant peut donc potentiellement être dépendante de la méthode utilisée pour la détermination du LDL-cholestérol.