John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

Dosages urinaire et capillaire de l’éthylglucuronide Volume 70, numéro 6, Novembre-Décembre 2012

Résumé : L’éthylglucuronide (EtG) est un marqueur de consommation d’éthanol, et les auteurs se proposent d’établir les grandes lignes de son utilisation actuelle dans diverses situations, cliniques ou médicolégales. Ce métabolite de l’éthanol présente une demi-vie d’élimination urinaire supérieure à celui-ci, et sa détection est donc possible sur un intervalle de temps plus long, rendant possible sa recherche lors d’un prélèvement tardif, et donc, la mise en évidence d’une alcoolisation aiguë au cours des quelques jours qui ont précédé le prélèvement urinaire. La disponibilité d’un kit immunochimique a accéléré l’utilisation de ce paramètre en routine. Il est toutefois nécessaire de prendre en compte des seuils de positivité, pour l’interprétation des résultats. L’EtG peut également être dosé dans les cheveux, et il constitue alors un excellent marqueur de l’alcoolisme chronique. À ce titre, l’interprétation des concentrations d’EtG dans les cheveux a récemment fait l’objet d’un consensus international. Par contre, ces analyses capillaires demeurent encore limitées à des laboratoires spécialisés du fait de leur technicité : préparation d’échantillon et absence de kit immunochimique.