John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

Hommage au Professeur André Ribet Volume 24, numéro 7, Septembre 2017

Illustrations

Le Pr André Ribet a été un des grands pionniers de l’hépato-gastroentérologie, et ce, dans toutes ses dimensions cliniques, universitaires et de recherche. Il a milité très rapidement à l’échelle nationale pour que l’hépato-gastroentérologie devienne une spécialité à part entière.

Après un externat et un internat à Toulouse, un parcours de médecine interne et des classes faites auprès d’autres pionniers comme Jacques Caroli1, il a pris dès 1971 la direction du premier service clinique dédié à notre spécialité, lequel fut dirigé par la suite par Jacques Frexinos, Jean Escourrou et enfin votre serviteur. Son souci a été de développer l’innovation, l’endoscopie digestive et la recherche clinique avec une nouvelle voie totalement méconnue, la pancréatologie.

Il a aussi participé au développement de l’oncologie digestive, au dépistage du cancer colorectal, à l’exploration fonctionnelle digestive (en particulier pancréatique) et de la recherche fondamentale et appliquée. À cet effet, il a créé l’unité INSERM « Biologie et Pathologie Digestive (U151) », dirigée ensuite par Nicole Vaysse puis Lucien Pradayrol (Unités 531 et 858)2. Cette unité a grandement contribué à la connaissance des hormones gastro-entéro-pancréatiques et de leur récepteurs avant de développer par la suite une recherche translationnelle et appliquée au cancer du pancréas.

André Ribet a créé une « école toulousaine » de gastroentérologie riche et complète dans toutes ses composantes « hospitalières et universitaires ».

À l’échelle nationale et internationale, outre ses nombreux mandats (président du CNU d’Hépato-gastroentérologie, président de la SNFGE, fondateur du Club Français du Pancréas, membre du conseil scientifique de l’INSERM, membre du board de l’European Pancreatic Club et de l’International Pancreatic Association, etc.). Il a toujours favorisé l’accueil d’élèves étudiants ou gastroentérologues3.

André Ribet a incontestablement participé au rayonnement de la gastroentérologie française dans le monde.

À côté de ses missions hospitalo-universitaires brillamment remplies, il a toujours essayé d’être un acteur de décision au niveau des enjeux de notre spécialité dans toutes ses composantes « enseignement, recherche et révolutions sanitaires ». C’est à ce titre qu’il fut nommé en 1993, conseiller pour la formation et la recherche auprès de Madame Simone Veil, ministre des Affaires sociales, de la Santé et de la Famille. Le destin a voulu que leur départ soit simultané.

Il nous a beaucoup apporté, nous avons perdu un leader et un modèle.

Merci, André Ribet, pour tout ce que vous avez été.


1 Hépato-gastroentérologue parisien de renom, ayant décrit par ailleurs la maladie biliaire qui porte son nom. A. Ribet et A. Paraf avaient écrit avec lui des ouvrages faisant référence dans les maladies du foie et du pancréas.

2 Les équipe issues de cette unité sont insérées dans le centre de recherche sur le cancer de Toulouse (CRCT INSERM UMR 1037 – Oncopole).

3 Venant entre autres de Belgique, Suisse, Allemagne, Hongrie, Maroc, Algérie, Tunisie, Mexique ou Argentine.