John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

La vaccination orale contre la rage, bilan et perspectives Volume 1, numéro 2, Mars - Avril 1997

Auteur
Laboratoire de génétique des virus, CNRS, 91198 Gif Cedex
  • Page(s) : 91-3
  • Année de parution : 1997

La vaccination des animaux contre la rage, couramment pratiquée à la suite des travaux de Pasteur, impliquait jusqu'à ces dernières années l'injection parentérale de virus rabique inactivé ou atténué. L'opération nécessitait bien entendu la contention de l'animal et l'utilisation d'une seringue, deux conditions qui pouvaient être remplies pour les chiens domestiques des pays développés, mais qui étaient difficilement réalisables pour les chiens errants des pays en voie de développement. De plus, l'existence d'une rage sylvatique en Europe et aux États-Unis posait aussi le problème de la vaccination à distance d'une faune sauvage contaminée, problème qui semblait insoluble à l'époque.