John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

Détection et discrimination sérologique des lentivirus de primates à l'aide d'oligopeptides de synthèse Volume 5, numéro 5, Septembre - Octobre 2001

Auteurs
Laboratoire de virologie, Faculté de médecine-pharmacie, IFRMP23, CHU, 76031 Rouen Cedex
  • Page(s) : 366-8
  • Année de parution : 2001

Les lentivirus de primates humains et non humains sont actuellement répartis en six lignées ou clades : - la lignée SIVcpz (simian immunodeficiency virus) retrouvée chez les chimpanzés (Pan troglodytes) et associée au VIH1 ; - la lignée SIVsm identifiée chez le mangabey enfumé (sooty mangabey, Cercocebus torquatus atys), associée au VIH2 et au SIV retrouvé chez les macaques (SIVmac) ; - la lignée SIVagm retrouvée dans quatre sous-espèces de singes verts (african green monkey, genre Chlorocebus) ; - la lignée SIVsyk du singe Syke (Cercopithecus mitis albogularis) ; - la lignée SIVmnd-1 retrouvée chez le mandrill (Mandrillus sphynx), associée au SIVlhoest du singe de l'Hoesti (Cercopithecus lhoesti lhoesti) et au SIVsun du singe sun-tailed solatus (Cercopithecus lhoesti solatus) ; - et la lignée SIVcol décrite chez le colobe (Colobus guereza).