John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

Covid-19 : la voie de transmission orale lors des repas et des boissons partagées est-elle crédible ? Volume 25, numéro 4, Juillet-Août 2021

Illustrations

Auteurs
1 Docteur, ACST, Strasbourg, Santé au travail, 37 avenue de Colmar 67000 Strasbourg
2 Docteur, membre de la Société Française de Virologie, France
3 Professeur, Université Aix-Marseille, Institut de Neuro-physiopathologie (INP), UMR 7051, Faculté de Pharmacie, 27 bld Jean Moulin, 13385 Marseille cedex, France
* Correspondance

Les études épidémiologiques et observationnelles convergent aujourd’hui pour suspecter un risque de contracter la Covid-19 autour des repas et des prises de boissons partagées. La contamination des objets de la table (assiettes, couverts, verres) ou des aliments et boissons mis en bouche est possible par la voie des gouttelettes projetées lors de la parole ou par des contacts directs par les mains souillées. Cette contamination pourrait impliquer les employés de la chaîne alimentaire, le personnel des restaurants ou des bars et les convives entre eux. La biopersistance sur les mains et les aliments froids soutient l’hypothèse d’une contamination par voie alimentaire. La voie oro-digestive est une voie d’infection également confortée par la présentation clinique des malades, la présence de récepteurs ACE2 et TMPRSS2 et celle du virus SARS-CoV-2 retrouvé dans l’ensemble du tube digestif. En outre, la reproduction de la maladie par des modèles expérimentaux d’inoculation orale chez les animaux confirme cette hypothèse. La prévention autour de la chaîne alimentaire et autour de la prise du repas par des mesures d’hygiène strictes, notamment l’hygiène des mains, est essentielle et devrait facilement être étendue à d’autres champs d’application de la vie quotidienne.