John Libbey Eurotext

Sang Thrombose Vaisseaux

MENU

Occlusion post-thrombotique chronique ilio-cave : quelle technique endovasculaire ? Volume 31, numéro 4, Juillet-Août 2019

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6
  • Figure 7
  • Figure 8
  • Figure 9
  • Figure 10
  • Figure 11
Auteurs
1 Hôpital privé d’Antony, Pôle cardiovasculaire interventionnel, 25, rue de la Providence, 92160 Antony, France
2 Médecin vasculaire, 2, rue Jean Marius, 91280 Saint Pierre Du Perray, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : occlusion de la veine cave inférieure, syndrome post-thrombotique, angioplastie-stenting
  • DOI : 10.1684/stv.2019.1081
  • Page(s) : 172-80
  • Année de parution : 2019

Les lésions occlusives post-thrombotiques de la veine cave inférieure (VCI), isolées ou plus généralement associées à une obstruction des veines fémoro-iliaques, apparaissent actuellement accessibles aux techniques contemporaines de revascularisation endovasculaire (taux de succès technique supérieur à 90 %). Les meilleurs résultats lointains (75 % de perméabilité secondaire à trois ans) chez ces patients présentant habituellement un syndrome post-thrombotique sévère semblent être obtenus après la recanalisation bilatérale iliaque et de la VCI au guide, par des techniques d’angioplastie-stenting traitant la confluence ilio-cave de manière harmonieuse, grâce à la mise en place d’un stent unique en nitinol dans la VCI, suivie de l’implantation, en kissing et avec un court chevauchement dans la VCI, de stents en nitinol dans chacune des veines iliaques (technique dite de la « Tour Eiffel »).