JLE

Sang Thrombose Vaisseaux

MENU

Les héparines de bas poids moléculaire : des antithrombotiques à potentiel antinéoplasique Volume 21, numéro spécial 1, Thrombose et cancer

Auteurs
Service d’hématologie biologique, ER2 UPMC, hôpital Tenon, 4, rue de la Chine, 75970 Paris cedex 20, France, Institut Pasteur, 25-28, rue du Dr Roux, 75724 Paris cedex 15, France

L’amélioration de nos connaissances sur les mécanismes de la relation réciproque existant entre le cancer et la thrombose a permis de mieux comprendre le rôle majeur des acteurs de l’hémostase dans la progression tumorale et l’intérêt du traitement antithrombotique adapté chez les patients atteints de cancer. Les héparines de bas poids moléculaire (HBPM), anticoagulants naturels et véritables standards de l’arsenal antithrombotique, possèdent de nombreuses propriétés biologiques indépendantes de leur caractère anticoagulant illustrant leur potentiel antitumoral. Ces effets connexes des héparines soulignent leur intérêt dans ce contexte, car elles pourraient ainsi influencer l’évolution et le pronostic des cancers. Cette revue met en lumière les données illustrant cette approche « coagulationiste » de l’oncogenèse et les possibilités thérapeutiques prometteuses des HBPM pour l’optimisation de la prise en charge des patients atteints de cancer.