JLE

Cahiers Santé Médecine Thérapeutique

MENU

La place des antidiabétiques oraux dans la prise en charge du diabète gestationnelÀ propos de 81 cas Volume 31, numéro 3-4, Mai-Août 2022

Auteurs
1 Service de gynécologie-obstetrique, hôpital militaire d’instruction Mohammed V, Rabat, Maroc
2 Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, Maroc
* Tirés à part : Z. Idri

Le diabète gestationnel est une affection fréquente au cours de la grossesse, cette pathologie est associée à une morbidité fœtale et néonatale importante, ainsi qu’un cout considérable. La prise en charge du diabète gestationnel reposait classiquement sur les règles hygiéno-diététique et d’insulinothérapie. Les antidiabétiques oraux ont été progressivement introduits dans le panel thérapeutique proposé et reste sujet de débat entre les praticiens. Notre travail vise à réconforter les données de la littérature sur l’usage du glibenclamide dans le traitement du diabète gestationnel. Matériels et méthodes : nous avons réalisé une cohorte prospective intéressant deux groupes de patientes qui présentaient un diabète gestationnel nécessitant un traitement hypoglycémiant, le premier groupe ayant reçu du glybenclamide (41 patientes) et le deuxième de l’insuline (40 patientes). Résultats : notre étude a montré que ces deux thérapeutiques donnaient des résultats comparables en termes d’équilibre glycémique et de résultats néonataux sans augmentation des risques de complications fœtales ou périnatales. Conclusion : le glibenclamide pourrait remplacer l’insuline dans le traitement du diabète gestationnel tout en rappelant que son usage pendant la grossesse reste hors AMM (autorisation de mise sur le marché).