JLE

Périnatalité

MENU

Place du pédiatre en anténatal dans les situations d'anomalies fœtales sévères conduisant à la prise en charge palliative de l'enfant à la naissance Volume 12, numéro 2, Juin 2020

Auteurs

La découverte d'une anomalie fœtale sévère in utero peut conduire à une décision d'interruption médicale de grossesse (IMG) et aussi à la prise en charge palliative de l'enfant à la naissance. Dans ce contexte, une pratique interdisciplinaire s'est rapidement imposée. La rencontre des parents et du pédiatre en période prénatale permet d'expliquer le retentissement de la pathologie sur un futur enfant, et ce quel que soit le choix final par rapport à la grossesse. Dans le contexte d'une prise en charge palliative à la naissance, cela permet d'anticiper cette prise en charge particulière en insistant sur la valeur du temps de vie et de la rencontre. Les équipes obstétricales et néonatales peuvent écouter les attentes des futurs parents et leur faire des propositions en leur laissant le temps de la réflexion. L'anticipation commune des interactions entre les décisions obstétricales et pédiatriques permet de viser une cohérence du sens donné à ce parcours au cours duquel des équipes différentes doivent se succéder auprès des parents et de l'enfant dans une démarche néanmoins commune.