John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Recueillir les signes psychologiques dans le diagnostic des dysmorphoses squelettiques Volume 93, numéro 1, Mars 2022 - 93e réunion scientifique Lille 2022 (2e partie) et varia

Auteur
77 boulevard du Maréchal Joffre, 92340 Bourg-la-Reine, France
* Correspondance

Introduction

Si nous devons dans tous les cas recueillir des éléments sur le profil psychologique de nos patients, dans le cas des dysmorphoses squelettiques, le temps de ce recueil est un des temps essentiels au succès thérapeutique. Nous devons évaluer si nous faisons prendre un risque psychologique au patient dans le cas de correction chirurgicale des bases osseuses, mais ces enjeux existent aussi dans les traitements orthodontiques de l’adulte.

Matériel et méthode

Nous verrons comment organiser l’échange de parole lors des rendez-vous et comment orienter humainement le patient si un risque psychologique nous apparaît. Nous compléterons l’étude par des exemples « parlants » de prise en charge psychothérapeutique de problèmes majeurs de reconnaissance et d’acceptation après une chirurgie maxillo-faciale.

Conclusion

Recueillir les signes psychologiques chez des patients en demande de soins d’orthodontie est le premier temps de la consultation. Il est préalable à l’examen clinique, aux examens complémentaires et est tout aussi essentiel au succès thérapeutique.