John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Mini-vis polyvalentes : désinclusion de canine combinée à la correction de différentes malocclusions Article à paraître

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6
  • Figure 7
  • Figure 8
  • Figure 9
  • Figure 10
  • Figure 11
  • Figure 12
  • Figure 13
  • Figure 14
  • Figure 15
  • Figure 16
  • Figure 17
  • Figure 18
  • Figure 19
  • Figure 20
  • Figure 21
  • Figure 22

Tableaux

Auteurs
1 13 rue du Temple, 68300 Saint-Louis, France
2 Unité Fonctionnelle d’Orthopédie Dento-Faciale, Centre de Traitements Dentaires, Hospices Civils de Lyon, 6-8 place Depéret, 69007 Lyon, France
3 Faculté d’Odontologie, Université Claude Bernard Lyon 1, 11 rue Guillaume Paradin, 69008 Lyon, France
4 56 rue de la république, 69150 Décines-Charpieu, France
* Correspondance

Introduction

L’objectif de cette série de cas était de montrer comment une seule mini-vis pouvait être utilisée pour traiter simultanément ou successivement l’inclusion canine et différentes malocclusions.

Matériel et méthode

Trois patients âgés de 13 ans présentant une inclusion canine associée à une malocclusion de classe II ou du sens vertical ont été traités avec la même mini-vis tout au long du traitement. Les mini-vis ont été placées en palatin, en mésial de la première molaire et ont été utilisées comme ancrage direct ou indirect selon la phase du traitement.

Conclusion

Pour chaque cas, un traitement satisfaisant a été obtenu avec correction de la supraclusion, de la malocclusion de classe II et de l’inclusion canine. Les premières étapes du traitement étaient esthétiques pour le patient et ne nécessitaient pas de coopération puisqu’elles ont été réalisées sans boîtiers antérieurs et reposaient entièrement sur l’utilisation de la mini-vis.