John Libbey Eurotext

Revue de neuropsychologie

MENU

Symptômes comportementaux et psychologiques associés aux stades débutants des démences Volume 15, numéro 1, Janvier-Février-Mars 2023

Illustrations


  • Figure 1.

  • Figure 2.

  • Figure 3.

Tableaux

Auteur
Service universitaire de psychiatrie de l’âge avancé, département de psychiatrie, centre hospitalier universitaire Vaudois, Lausanne, Suisse <armin.von-gunten@chuv.ch>
* Correspondance : A. von Gunten
* Ce manuscrit représente la mise en article d’une conférence présentée à l’occasion de la réunion annuelle de la Société francophone de neuropsychologie à Évian en France en date du 23-5-2022, conférence portant le titre « Symptômes comportementaux et psychologiques associés aux stades débutants des démences ». Cette présentation se veut être une réflexion clinique critique faisant le plaidoyer de l’importance de la psychopathologie en démentologie plus que le reflet d’une analyse scientifique exhaustive.

Les symptômes et signes comportementaux et psychiques (associés aux démences) – SCP(D) – sont polymorphes et fréquents. Ils constituent une difficulté majeure pour le patient, les proches et les soignants formels. Ils répondent souvent favorablement à une action thérapeutique. Malgré ce constat, leur intérêt clinique au début des démences est généralement marginalisé. Pourtant, ils sont fréquents et parfois prodromaux ou précoces, ce dont témoigne la notion du « mild behavioural impairment » (MBI). Cependant, le statut nosologique du MBI n’est pas définitivement établi. La délimitation avec les SCP précoces ou des comorbidités psychopathologiques reste ouverte. Il est probable que l’étiopathogénie de ces troubles soit complexe et renvoie à des facteurs liés à la fois au patient et à l’environnement. Des facteurs de risque ontogénétiques ou développementaux comme les traits de personnalité ou le style d’attachement pourraient aussi jouer un rôle pathoplastique ou de vulnérabilité pour les SCP, voire les pathologies démentielles elles-mêmes.