John Libbey Eurotext

Revue de neuropsychologie

MENU

Improvement in peripheral visual attentional performance in professional soccer players following a single neurofeedback training session Volume 14, numéro 2, Avril-Mai-Juin 2022

Illustrations

  • Figure 1.
  • Figure 2.
  • Figure 3.
Auteurs
1 Psychology Department, University of Montréal, 2900 bd Edouard-Montpetit, Montréal, QC H3T 1J4 Canada
2 Foch Hospital, Suresnes, France
3 CRIR/Institut Nazareth et Louis-Braille du CISSS de la Montérégie-Centre, Longueuil, QC, Canada
4 Laboratory for Behavioral Neurology and Imaging of Cognition, Neuroscience Department, University of Geneva, Geneva, Switzerland
* Correspondence: S. Assadourian

Amélioration de la performance attentionnelle visuelle périphérique chez les joueurs de football professionnels après un unique entraînement de neurofeedback. L’efficacité de l’EEG-neurofeedback (EEG-NFB) pour moduler les fonctions attentionnelles chez les sujets sains et avec déficits attentionnels a fait l’objet de nombreuses recherches. Cependant, son efficacité sur la performance sportive reste peu étudiée et son utilisation est peu pratiquée chez les athlètes, notamment en raison de son accessibilité et de son efficacité discutable. L’objectif de cette étude est de montrer que cette technologie peut être accessible, et que l’Alpha EEG-NFB est immédiatement efficace. À l’aide d’un nouveau casque EEG installable en une minute et d’un nouveau logiciel de traitement, quinze joueurs de football professionnels ont effectué deux tâches attentionnelles périphériques avant et après (immédiatement et un mois après) une seule séance d’entraînement à l’Alpha EEG-NFB. Les résultats ont montré un effet significatif sur les deux tâches immédiatement après l’entraînement EEG-NFB, avec un bénéfice de plus de 30 % se maintenant après un mois (20 %). Cette étude montre que l’amélioration des performances sportives peut être liée aux performances attentionnelles visuelles périphériques et que l’utilisation de l’EEG-NFB est accessible et efficace pour les sportifs de haut niveau. Ce paradigme simple pourrait compléter les approches de rééducation existantes en fonction des besoins et des capacités de l’individu, afin de mieux pallier les déficits persistants de l’attention spatiale.