JLE

Revue de neuropsychologie

MENU

Imagerie fonctionnelle de la mémoire aux stades précoces de la maladie d'Alzheimer : dysfonctionnements et mécanismes compensatoires Volume 2, numéro 2, juin 2010

Auteurs
Inserm-EPHE-Université de Caen/Basse-Normandie, Unité de Recherche U923, GIP Cyceron, Caen

Depuis une quinzaine d'années, de nombreux travaux d'imagerie en activation ont été entrepris dans la maladie d'Alzheimer et dans la phase prédémentielle de la maladie, c'est-à-dire chez des patients répondant aux critères de troubles cognitifs légers. Ces études permettent d'examiner les substrats cérébraux des troubles cognitifs et d'analyser les signes précurseurs de la maladie. Elles servent également à mettre en évidence les mécanismes de compensation mis en place pour faire face aux anomalies neuropathologiques. Du fait de son atteinte privilégiée et précoce, la mémoire, et notamment la mémoire épisodique, a tout particulièrement suscité l'intérêt des chercheurs. Cet article se propose de synthétiser les principales données, obtenues auprès de patients et concernant la mémoire épisodique, la mémoire sémantique et la mémoire de travail. Il ressort principalement des résultats une altération fonctionnelle de structures clés associées à chacun de ces systèmes mnésiques. Le dysfonctionnement affecte tant les activations que les désactivations induites par des tâches cognitives. En outre, des phénomènes de plasticité cérébrale sont observés. Ils pourraient refléter la mise en place de processus compensatoires. Aux stades prédémentiels, ces mécanismes reposeraient surtout sur des structures attendues compte tenu des processus en jeu. L'entrée dans la démence se traduirait par des modifications compensatoires moins spécifiques et plus distribuées.