JLE

Revue de neuropsychologie

MENU

Évaluation de l’impact des décharges épileptiformes infracliniques sur l’aptitude à la conduite automobile en neuropsychologie : une étude de cas Volume 15, numéro 2, Avril-Mai-Juin 2023

Illustrations


  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 Département psychologie de l’Université de Montréal
2 Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal
3 Service de neurologie, CHUM
4 Département de neurosciences, Université de Montréal
5 Service de psychologie, CHUM
* Correspondance : O. Boucher

La présente étude de cas vise à illustrer la pertinence d’un examen neuropsychologique adapté pour déterminer l’impact de décharges épileptiformes dites « infracliniques » sur le traitement de l’information. Un jeune adulte atteint d’épilepsie de type absence niant tout symptôme, mais présentant des décharges fréquentes de type pointes-ondes de courte durée (< 3 s.) sur l’EEG a fait l’objet d’une évaluation neuropsychologique comprenant une batterie de tests formels ainsi qu’une tâche de Go/No-Go réalisée simultanément à l’enregistrement EEG. L’évaluation à l’aide de tests formels n’a pas révélé de troubles cognitifs incompatibles avec la conduite automobile. Cependant, la réalisation de la tâche Go/No-Go simultanément à l’enregistrement EEG a révélé un impact significatif des pointes-ondes généralisées sur la cognition, entraînant l’omission de cibles, des mauvaises réponses et des temps de réaction plus lents – des résultats incompatibles avec une conduite automobile sécuritaire. L’introduction d’un médicament anti-crise a conduit à une régression complète des pointes et des omissions pendant la tâche.