JLE

Revue de neuropsychologie

MENU

Approche représentationnelle de la mémoire : revue théorique et implications pour l’évaluation neuropsychologique Volume 16, numéro 1, Janvier-Février-Mars 2024

Illustrations


  • Figure 1.

  • Figure 2.

  • Figure 3.

  • Figure 4.
Auteurs
1 GIGA-Cyclotron Research Centre-In Vivo Imaging, University of Liège, Allée du 6 Août, B30, 4000 Liège, Belgium
2 LPNC, CNRS URM 5105, Univ. Grenoble Alpes, Univ. Savoie Mont Blanc, 38000 Grenoble, France
3 Institut universitaire de France, France
* Correspondance : J. Gardette, P. Hot

Ces dernières décennies, de nombreux résultats ont remis en cause la vision « classique » selon laquelle les fonctions mnésiques du lobe temporal interne (LTI) sont divisées en systèmes (déclaratif vs. non déclaratif, épisodique vs sémantique) et processus de mémoire (remémoration vs. familiarité). De ces travaux a émergé une approche nommée représentationnelle : les sous-régions du LTI traitent différents types de représentations, indépendamment du processus cognitif engagé. Ce modèle prédit qu’une lésion du LTI n’impactera pas uniquement la mémoire déclarative mais tout processus cognitif impliquant le niveau de représentation sous-tendu par la région touchée. Dans cet article nous présentons d’abord les éléments expérimentaux ayant permis l’émergence d’une telle approche, ainsi que les principes d’organisation fonctionnelle qu’elle propose. Nous nous concentrons ensuite sur les fonctions associées à l’hippocampe par les modèles représentationnels et sur l’organisation interne de cette structure. Enfin, nous présentons trois perspectives d’application de cette approche dans le cadre de l’évaluation neuropsychologique : (a) l’évaluation de la mémoire, (b) l’évaluation de l’intégrité de l’hippocampe en dehors de la mémoire, et (c) la détection précoce de la maladie d’Alzheimer.

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International