JLE

Médecine de la Reproduction

MENU

Obésité et grossesse : quels impacts materno-fœtaux ? Volume 15, numéro 3, Juillet-Août-Septembre 2013

Auteurs
Hôpital régional Mohamed Tlatli, service de gynécologie-obstétrique, avenue Habib Thameur, 8000 Nabeul, Tunisie, Faculté de médecine de Tunis, Tunis, Tunisie

L’obésité est un enjeu majeur de santé publique affectant toutes les catégories sociales et tous les âges, notamment les femmes en âge de procréer. Ainsi, le monde médical s’alarme de ses conséquences, en particulier sur le pronostic de la grossesse et du nouveau-né.

Évaluer l’impact de l’obésité sur le déroulement de la grossesse et de l’accouchement en précisant les complications maternelles et fœtales.

C’est une étude rétrospective comparative, réalisée sur une période de six mois allant du 1er juillet au 31 décembre 2010 ayant inclus des patientes ayant accouché dans notre service. Les patientes répondant aux critères d’inclusion ont été partagées en deux sous-groupes en fonction de l’indice de masse corporelle (IMC) au début de leur grossesse : groupe I : poids normal 18,5 ≤ IMC < 25 et groupe II : IMC supérieur ou égal à 30.

Quatre cent soixante-dix patientes ont été incluses, elles ont été réparties en deux groupes (GI : 354 patientes, GII : 116 patientes). La grossesse des femmes du groupe II était plus fréquemment compliquée d’hypertension gravidique, de pré-éclampsie et de diabète gestationnel, ainsi que d’infections urinaires hautes. Chez les patientes obèses, on a constaté plus d’anomalies du travail avec un taux de césarienne plus élevé ; la césarienne a été plus longue et techniquement plus difficile. Le suivi en post-partum a été marqué par la survenue de complications maternelles hémorragiques et infectieuses avec des fréquences qui augmentent parallèlement à l’IMC. Les nouveau-nés des femmes du groupe II étaient plus fréquemment macrosomes et ils présentaient plus de complications néonatales à type de détresse respiratoire et d’hypoglycémie.

L’obésité constitue un problème sérieux en obstétrique, par ses répercussions néfastes sur la santé de la mère et de son bébé tout au long de la grossesse, de l’accouchement et dans le post-partum. La prise en charge des femmes enceintes obèses ou ayant un excès de poids doit être précoce et adaptée à chaque cas avec une surveillance obstétricale rapprochée.