JLE

Médecine de la Reproduction

MENU

Fertility sparing treatment in uterine cancer : The Greek experience Volume 16, numéro 4, Octobre-Novembre-Décembre 2014

Illustrations


  • Figure 1
Auteurs
1 Department of Gynecology, Mitera Hospital,
Athens,
Greece
2 Department of Radiology,
Mitera Hospital, 6 Eruthrou Stavrou str, Athens, Greece
* Tirés à part

Les cancers gynécologiques chez les femmes jeunes représentent un défi chirurgical entre le traitement oncologique et la préservation de la fertilité. Des techniques chirurgicales visant la préservation du fond utérin chez les patientes qui présentent un cancer du col non avancé ont été élaborées, comme la trachélectomie élargie. Parallèlement, la transposition ovarienne et/ou la cryopréservation du tissu ovarien sont des techniques à considérer chez les patientes jeunes avant une radiothérapie ou chimiothérapie. L’imagerie en coupes, notamment l’IRM pelvienne, est indispensable pour le staging locorégional qui peut avoir des impacts thérapeutiques spécifiques, comme dans des cas de cancer de l’endomètre en stade précoce 1A qui pourrait bénéficier d’un traitement par progestérone en dose élevée. Cet article présente ces approches thérapeutiques qui sont la pratique clinique courant en Grèce pour les patientes jeunes avec des cancers gynécologiques.