John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique / Endocrinologie

MENU

Traitement de l'insulino-résistance dans le syndrome des ovaires polykystiques Volume 2, numéro 6, Novembre - Décembre 2000

Auteurs
INSERM U.402, Faculté de médecine Saint-Antoine, 27 rue Chaligny, 75571 Paris cedex 12, France.

De nombreuses études ont montré que le syndrome des ovaires polykystiques était associé à un état d'insulino-résistance, qui représente à la fois un facteur de risque vasculaire et une situation métabolique délétère pouvant conduire au développement d'un diabète. De plus, le retentissement important des syndromes d'insulino-résistance extrême sur la fonction ovarienne, réalisant des tableaux sévères de syndromes des ovaires polykystiques ou d'hyperthécose ovarienne, laisse à penser que l'état d'insulino-résistance dans les syndromes des ovaires polykystiques plus communs pourrait jouer un rôle dans le déterminisme de la maladie ovarienne. Aussi, des traitements visant à améliorer spécifiquement la sensibilité à l'insuline chez les femmes atteintes d'un syndrome des ovaires polykystiques ont été récemment évalués, à la fois au plan métabolique et au plan des désordres ovariens. Cette revue tente de faire la synthèse des résultats de ces études thérapeutiques.