John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique / Endocrinologie

MENU

Rôle des PPARs dans la régulation du métabolisme des lipoprotéines et de l'athérosclérose Volume 3, numéro spécial 5, Numéro spécial, Octobre 2001

Auteurs
UR 545 INSERM, Département d'Athérosclérose, Institut Pasteur de Lille, 1, rue Calmette, 59019 Lille, France, et Faculté de Pharmacie, Université de Lille II, 59006 Lille, France.

Les récepteurs nucléaires (Peroxisome Proliferator-Activated Receptors, (PPARs) ont été découverts en 1990 comme étant impliqués dans la prolifération des peroxisomes chez les rongeurs. Depuis, des études réalisées chez l'Homme et les rongeurs ont mis à jour de nouvelles fonctions des PPARs. Ainsi, il a été montré que PPARgamma est impliqué dans l'adipogenèse alors que PPARalpha joue un rôle dans la régulation du métabolisme des lipoprotéines et des lipides. De plus, de nombreuses études montrent une implication de PPARalpha et de PPARgamma dans la régulation du processus inflammatoire. En ce qui concerne PPARdelta, qui présente une expression ubiquitaire, des études réalisées sur des souris KO ont montré qu'il est impliqué dans le développement embryonnaire, dans la prolifération des cellules de l'épiderme, dans la myélinisation du corpus callosum ainsi que dans le métabolisme des lipides [1]. De plus, des données récentes semblent lui attribuer une fonction dans le métabolisme des lipoprotéines [2]. Dans cette revue, nous effectuerons un rappel ainsi qu'une mise à jour des connaissances du rôle des PPARs dans la régulation du métabolisme des lipoprotéines et de l'athérosclérose.