John Libbey Eurotext

Médecine et Santé Tropicales

MENU

Influence des paramètres physico-chimiques sur la répartition spatiale des mollusques hôtes intermédiaires des schistosomes humains dans le delta du fleuve Sénégal Volume 29, numéro 1, Janvier-Février-Mars 2019

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5

Tableaux

Auteurs
1 Département de biologie animale, Faculté des sciences et techniques, Université Cheikh Anta Diop, Dakar, Sénégal
2 Centre de recherches biomédicales Espoir pour la santé, Saint-Louis, Sénégal
3 Department of Integrative Biology, University of South Florida, Tampa, FL, USA
4 College of Public Health, University of South Florida, Tampa, FL, USA
5 Department of Biological Sciences, Environmental Change Initiative, Eck Institute of Global Health, University of Notre Dame, Notre Dame, IN, USA
* Correspondance
  • Mots-clés : paramètres physico-chimiques, répartition spatiale, mollusques, hôtes intermédiaires, schistosomes, delta, fleuve Sénégal
  • DOI : 10.1684/mst.2019.0883
  • Page(s) : 61-7
  • Année de parution : 2019

L’objectif de ce travail a été d’identifier d’éventuelles relations entre les paramètres physico-chimiques (température de l’eau, vitesse d’écoulement de l’eau, conductivité électrique, concentration d’oxygène dissous, salinité, pH, nitrates, phosphates) et la répartition spatiale dans le delta du fleuve Sénégal des mollusques hôtes intermédiaires des schistosomes humains. Huit points d’eau (ME1 à ME4, NE1 et NE2 ; TA1 et TA2) ont été choisis dans les villages de Menguègne Boye, Ndellé Boye et Thilla pour un suivi bihebdomadaire des effectifs de mollusques hôtes intermédiaires des schistosomes humains et des paramètres physico-chimiques de l’eau. Les résultats montrent que la répartition spatiale des populations de mollusques est liée au pH, l’oxygène dissous (mg/l), la conductivité, la température (̊C) et la vitesse d’écoulement de l’eau (m/s).