John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique

MENU

Comment explorer une cause endocrinienne d’hypertension artérielle ? Volume 25, numéro 2, Mars-Avril 2019

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
Service d’hypertension, maladies vasculaires et pharmacologie clinique, hôpitaux universitaires de Strasbourg, faculté de Médecine, Inserm UMR1260, université de Strasbourg, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : hypertension artérielle, bilan biochimique, hypertension artérielle endocrine, hyperaldostéronisme, phéochromocytome, syndrome de Cushing
  • DOI : 10.1684/met.2019.0765
  • Page(s) : 127-34
  • Année de parution : 2019

Le bilan biologique de première intentionContexte épidémiologiqueL’hypertension artérielle (HTA) est l’un des principaux facteurs de risque cardiovasculaire et constitue la pathologie chronique la plus fréquente en France et dans la plupart des pays à mode de vie occidentalisé. L’HTA se définit, en France et en Europe, par une élévation persistante de la pression artérielle systolique (PAS) supérieure ou égale à 140 mmHg et/ou de la pression artérielle diastolique (PAD) supérieure ou égale à 90 mmHg [...]