John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Prévalence des manifestations cutanées non infectieuses spécifiques du diabète de type 2 en secteur de soins primaires Volume 14, numéro 9, Novembre 2018

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6
  • Figure 7

Tableaux

Auteurs
1 Centre Hospitalo-Universitaire, Service de médecine vasculaire, Caen, 14000, France
2 Centre Hospitalo-Universitaire, Service de médecine et explorations vasculaires, Nîmes, 30000, France
3 Cabinet de médecine générale, York, YO1, Grande-Bretagne
4 Cabinet de médecine générale, 66650 Banyuls sur Mer, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : diabète de type 2, manifestations cutanées
  • DOI : 10.1684/med.2018.379
  • Page(s) : 401-6
  • Année de parution : 2018

Bien que le diabète soit un problème de santé publique mondiale, les atteintes dermatologiques spécifiques (non infectieuses) restent mal connues et sous-diagnostiquées. Nous avons réalisé une étude prospective afin d’étudier la prévalence de ces atteintes dermatologiques au sein d’une cohorte de patients diabétiques dans une structure de soins primaires. Dans un second temps nous avons recherché un lien entre ces manifestations et les complications vasculaires liées au diabète. Deux cent treize patients diabétiques ont pu être inclus sur une période de 3 mois. Nous avons recensé dans cette cohorte les atteintes suivantes : dermopathie diabétique (17,4 %), papules de Huntley (8,5 %), nécrobiose lipoïdique (2,8 %), acanthosis nigricans (2,3 %), cheiroarthropathie (1,9 %), scléroedème de Buschke (1,4 %) et bullose diabétique (1,4 %). Ces prévalences en milieu ambulatoire semblent comparables aux données hospitalières. Elles ne semblent pas être dépendantes de l’équilibre ou l’ancienneté du diabète.