John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Maison Médicale de Garde de Libourne Volume 15, numéro 9, Novembre 2019

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 Médecin généraliste, Bouliac
2 Médecin généraliste, CCU à l’Université de Bordeaux
3 Médecin généraliste, MCA au DMG de l’Université de Bordeaux
* Correspondance
  • Mots-clés : médecine générale, permanence des soins, soins de santé primaire
  • DOI : 10.1684/med.2019.472
  • Page(s) : 423-6
  • Année de parution : 2019

En France, la Permanence des Soins Ambulatoires s’organise dans un schéma régional autour d’un cahier des charges défini par l’Agence Régionale de Santé (ARS) [1]. L’objectif est de maintenir un accès aux soins de premier recours en dehors des horaires d’ouverture usuels des cabinets médicaux. À l’initiative de l’ARS Aquitaine et des médecins libéraux, la Maison Médicale de Garde (MMG) de Libourne a ouvert ses portes le 1er janvier 2015, mutualisant plusieurs secteurs de garde du Libournais. Cette étude quantitative observationnelle transversale [2] avait pour objectif d’évaluer l’impact de la mise en place de la MMG de Libourne sur les opinions, la satisfaction et les pratiques déclarées des médecins généralistes du secteur et l’influence d’une telle structure sur les projets d’installation des médecins remplaçants.