JLE

Médecine

MENU

Hyperactivité et troubles de l'attention chez l'enfant - 1re partie : pathologie ou phénomène médiatique ? Volume 3, numéro 5, Mai 2007

Auteur
Maison des adolescents, hôpital Cochin, Paris

La nosographie internationale (issue du DSM-IV américain) désigne ce trouble comme "trouble déficitaire de l'attention-hyperactivité " (TDAH), l'un des motifs de consultation les plus fréquents en pédopsychiatrie aux Etats-Unis et l'une des formes cliniques les plus discutées aujourd'hui, tant dans les cercles scientifiques, que par l'ampleur de la médiatisation de ce trouble. Le mode de classification du DSM-IV centré sur la description du symptôme ne satisfait pas nombre de pédopsychiatres français, soucieux d'appréhender l'enfant dans une perspective plus psychodynamique et dans ses modalités relationnelles avec son entourage [1]. Les apports de la psychopathologie d'inspiration psychodynamique ne sont pas démentis par les apports des recherches en psychologie cognitive et en neuropsychologie et la compréhension des dysfonctionnements neurobiologiques et neuroanatomiques [2]. Ce trouble mérite une approche intégrative de la compréhension du symptôme et de ses déterminismes.