JLE

Médecine

MENU

Existe-t-il encore une indication de prescription de la vitesse de sédimentation en soins primaires ? Volume 18, numéro 4, Avril 2022

Illustrations


  • Figure 1.
Auteurs
Université Jean Monnet, Faculté de médecine Jacques Lisfranc, département de médecine générale, Campus santé innovations, 42270 Saint Priest en Jarez
* Correspondance : A. Falcon

La vitesse de sédimentation (VS) constituait un examen de base pour les médecins généralistes à la fin du XXe siècle comme marqueur de l’inflammation. Aujourd’hui encore, la VS est largement utilisée comme en témoignent les 14 millions de dosages en médecine ambulatoire en 2018. Pourtant, la VS est un marqueur peu spécifique maintenant concurrencé par d’autres dosages plus performants. Une revue systématique de la littérature a été réalisée entre le 30 mars 2020 et le 30 janvier 2022 ainsi qu’une analyse des recommandations des sociétés savantes. L’Evidence Based Medicine ne permet pas de justifier le dosage de la vitesse de sédimentation en pratique courante de médecine générale, même si elle reste possible dans quelques rares situations : Horton, Hodgkin, Polyarthrite rhumatoïde. La faible littérature scientifique sur l’utilisation de la VS en médecine générale et sa disparition progressive des référentiels des sociétés savantes justifient l’arrêt de l’utilisation de ce dosage en pratique courante.