JLE

Médecine

MENU

Énurésie primaire isolée de l’enfant : pourquoi les parents consultent-ils ? Volume 12, numéro 8, Octobre 2016

Auteurs
DUMG
Faculté de médecine de Toulouse
Université Toulouse III – Paul Sabatier
11 route de Narbonne
31400 Toulouse
* Tirés à part

L’énurésie nocturne primaire isolée (EnPI) est une affection qui peut entraîner un retentissement négatif sur l’enfant. La demande croissante de consultation reflète une demande d’aide envers les professionnels de santé. Notre objectif était, à partir d’un questionnaire abordant les éléments biographiques et les modalités de consultations, auprès de parents d’enfants de 5 à 15 ans avec une EnPI de comprendre les raisons et les freins parentaux à la consultation pour énurésie. 105 questionnaires ont été analysés. 82,1 % des parents (n = 55) consultaient à cause du retentissement sur la vie de leur enfant. L’énurésie affectait la vie sociale des enfants, et était associée à des troubles de l’estime de soi et à des troubles émotionnels. 56,7 % des parents (n = 38) étaient gênés personnellement. Dans 23,9 % des questionnaires (n = 16), la demande de consultation émanait de l’enfant. Deux freins à la consultation sont apparus : l’attente d’une résolution spontanée dans 62,2 % des cas, et dans 24,3 % l’hypothèse faite par les parents qu’un problème psychologique soit à l’origine de l’énurésie de leur enfant.