John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Borréliose de Lyme : que dire à nos patients ? Volume 15, numéro 2, Février 2019

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
Société Française de Documentation et de Recherche en Médecine Générale
* Tirés à part
  • Mots-clés : borréliose de Lyme, biologie, diagnostic sérologique, prévention primaire
  • DOI : 10.1684/med.2019.417
  • Page(s) : 61-6
  • Année de parution : 2019

En France, entre 2009 et 2015, le nombre moyen annuel estimé de cas de borréliose de Lyme (BL), liée à la piqûre de tique, était de l’ordre de 29 000 cas avec une incidence moyenne annuelle estimée à 46 pour 100 000 habitants au niveau national et une grande disparité régionale et départementale avec des incidences estimées élevées (> 100 cas/100 000) dans l’Est et le Centre et basses (< 50/100 000) à l’ouest et au sud méditerranéen. La Bl est principalement diagnostiquée au stade primaire de la maladie par les généralistes et les dermatologues. Le manque de spécificité des signes cliniques des phases secondaire et tertiaire et le manque de standardisation des tests sérologiques en font un diagnostic difficile à ces stades. Comment confirmer le diagnostic et avec quelle fiabilité ? Que dire à nos patients pour se prémunir et que faire après une morsure de tique ?