John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Accès aux soins primaires des mineurs isolés étrangers dits « mineurs non accompagnés » Volume 15, numéro 10, Décembre 2019

Illustrations

Auteurs
Université Toulouse III Paul Sabatier, Département Universitaire de Médecine Générale, 31062 Toulouse Cedex
* Correspondance
  • Mots-clés : mineurs, immigration, enfant, disparités d’accès aux soins, populations vulnérables, médecins de premier recours
  • DOI : 10.1684/med.2019.495
  • Page(s) : 445-51
  • Année de parution : 2019

Les mineurs non accompagnés (MNA) constituent un groupe vulnérable significatif. Ils nécessitent un accompagnement médical individualisé prenant en compte leur parcours et leur environnement : les médecins généralistes pourraient être des interlocuteurs privilégiés. Cependant, la complexité de leurs parcours et la situation administrative inhabituelle dans laquelle ils se trouvent peuvent être à l’origine d’inquiétudes chez les médecins. Un bilan de santé est recommandé dès l’étape d’évaluation de leur minorité effectuée par les conseils départementaux. Se pose alors la question de la possibilité de ces soins sans le consentement des titulaires de l’autorité parentale ou d’un représentant légal.